Recently in Pharmacie Category

Une conférence publique sur l'effet cancérigène de l'aspartame demain

RelaxNews le jeudi 20 janvier 2011 à 11:38:00

- Les associations Réseau Environnement Santé et Générations Futures organisent le vendredi 21 janvier une conférence publique intitulée "Réévaluer les risques de l'aspartame", cet édulcorant présent dans bon nombre d'aliments en remplacement du sucre. Dans l'enceinte de la Faculté de médecine, à Paris, le public pourra s'informer sur les nouvelles données expérimentales et épidémiologiques sur cet édulcorant, qui mettent notamment en avant son effet cancérigène.

Le public est convié à se rendre à la Faculté de Médecine, dans le 6ème arrondissement parisien, vendredi 21 janvier de 15h à 17h, pour prendre connaissance des dernières études menées sur l'aspartame et mettant en avant sa dangerosité.

Il pourra notamment entendre le Dr. Morando Soffritti, le directeur scientifique du centre Ramazzini, en Italie, dont le "Bilan des études de cancérogénécité menées au centre de Ramazzini à Bologne" a été publié en décembre dernier dans la revue scientifique American journal of industrial medicine.

Les résultats de cette étude révèlent notamment qu'il est nécessaire de réévaluer les risques liés à la consommation d'aliments contenant de l'aspartame.

Sites :

www.generations-futures.fr

www.reseau-environnement-sante.fr

Le 9 mai 2006, le journal Le Parisien titrait : Suicides : « La nouvelle affaire du Distilbène ® ».
Le diéthystilbestrol, commercialisé sous le nom de Distilbène®, fut employé pour éviter les avortements spontanés, alors que le Vidal (dictionnaire des médicaments réservé aux médecins) indiquait déjà qu'il était « formellement contre-indiqué chez les femmes enceintes ». En effet, non seulement il engendrait des grossesses difficiles, mais il pouvait provoquer des cancers de l'utérus chez la mère et des malformations de l'appareil génital de l'enfant.

Dès 1953, un médecin américain avait prouvé l'inefficacité de cette thérapeutique et, en 1971, une étude américaine portant sur quatre mille femmes pendant cinq ans démontra tous les effets nocifs énumérés ci-dessus. La FDA (Food and Drug Administration), agence de sécurité sanitaire et alimentaire américaine, en interdit immédiatement l'usage, suivie au cours de l'année 1971 par les services de santé d'autres pays.

Débat sur le SIDA

| | Comments (0)
Débat sur le SIDA et outres travailles par Liam Scheff, journaliste indépendent. LiamScheff.jpg Débat sur le SIDA L'histoire la plus controversée que vous aurez jamais entendu Les médicaments SIDA - lépidémie Gai En 1984, Robert Gallo a annoncé qu'un rétrovirus appelé VIH était la "cause probable" du SIDA. Afrique - Soigner la pauvreté avec des drogues toxiques Mais le SIDA n'est pas une unique maladie: c'est une collection de maladies. La maison construite par le SIDA Cet article évoque la maltraitance pharmacologique exercée dans un home d'enfants de NIC. C'est une histoire très sujette à controverse, et pourtant elle se fonde uniquement sur des faits et sur un bon reportage. Nous cherchons une revue imprimée pour publier l'article complet en français. Orphelins de laboratoire Des drogues expérimentales anti-VIH sont administrées de force à des enfants abandonnés d'un orphelinat catholique de Washington. Les responsables politiques de la ville entendent continuer l'expérience.
Comment le vaccin de la grippe est devenu obligatoire pour le personnel de santé Lettre à une amie du cabinet du ministre de la santé Chère amie, Tu vas penser que je ne me souviens de toi que pour me plaindre... En tout cas, c'est vrai que je ne prends la plume que dans ce cas. J'ai découvert, en fouillant vraiment la loi sur le financement de la sécurité sociale, un article 63 qui me fait grincer des dents, non pas tant sur le fond qui correspond à la position habituelle du ministère, mais sur la forme. Qu'est-ce que l'ajout d'une vaccination obligatoire (en l'occurrence la grippe) vient faire subrepticement au milieu du budget de la sécurité sociale ? J'ai joint à ce courrier les débats de l'Assemblée Nationale et du Sénat. Personne n'a même eu l'occasion de lire l'article 63. Personne n'en a débattu. La France est une vraie démocratie à l'Iranienne. A quand le turban à la place de la couronne ? Ça, ce n'est pas digne de notre pays. Ce sont des méthodes dignes de Téhéran ou Islamabad, pas de Paris. Es-tu d'accord avec moi ? Bien amicalement. Le Président Jean-Marie MORA
Powered by Movable Type 5.13-en

About this Archive

This page is a archive of recent entries in the Pharmacie category.

Nutrition is the previous category.

Psychiatrie is the next category.

Find recent content on the main index or look in the archives to find all content.